• gtiandwsf input7 formal view wsf fr

last modified November 14 by facilitfsm

DIBCO1: A propos de la discussion GTI sur le FSM  |   SurDIBCO1

 apports                         | @I0- @I1 - @I2 - @I3 - @I4 - @I5 - @I6 - @I7 - @I8 - @I9 - @I10 - @I11 - @I12 - @I13 - @I14 - @I15- - @I16  

Commenté par   :                                                                             
Commentant sur   
Chronoliste des apports commentaires          
dibco1-logo-FR-90-petit.png Input 7  EN - ES - FR (version avec liens)   >>> Input 7a  EN - ES - FR (version finale) 

                                                                                                                                                             >>>  Input FW7b  EN - ES - FR   (FW text)


> Faire un apport-commentaire  sur cet apport 7b , texte en toile de fond de l'apport 7a  et apport 7

 

AVENIR DE "QUOI"?
ELEMENTS SUR LA VISION "FORMELLE" DU PROCESSUS DU FSM ET LES PERSPECTIVES POUR SA FACILITATION

LIEN VERS DES SECTIONS

Concept d'espace ouvert @FW1 - @FW1A Couche et diagramme de phases pour un événement-processus FSM @FW1B Vue globale @FW2  facilitation et participation / format / contenu -  @FW3 nouveaux formats et non pas seulement des activités -   @FW4  Diagrame disque et des cercles - @FW5 éducation populaire - qualité des dialogues - @FW6 Prendre soin du processus du FSM domaines de travail méthodologique pour renforcer la portée politique d'un processus du FSM - @ FW7   des indications sur la communauté de faciltation du  processus global - @ FW8 des voies pour le soin au processus global du FSM - @FW9 Historique des discussions méthodologiques du FSM - @FW10 relations entre formats et contenus - @FW11 sur la neutralisation - @FW12 Quelques thèmes de contribution à la facilitation

LE CONTEXTE

Ce texte est conçu comme en relation avec le texte input # 7 à la discussion GTN ( https://greattransition.org ) Adieu au FSM? pouvant intéresser ceux qui se considèrent comme des entités ou des individus participant au FSM ( voir les 16 textes ici en francais


INTRODUCTION

Voici quelques éléments d’une vision formelle, mais non formaliste, du processus de forum, qui a pris forme au cours des années de participation dadans «la cuisine» de la "facilitation" du processus du forum social mondial depuis 2003 .. Ils évoluent avec la pratique et la discussion bien sûr.

Ce point de vue «formel» sur le processus du FSM a été développé, essayant de répondre aux questions lancinantes «QU’EST-CE QUE LE« processus »du FSM? et COMMENT  peut-il être ce qu'il est censé être ».

Ce point de vue a évolué au fil de pratiques et de discussions continues sur la compréhension et la mise en œuvre du processus du FSM, réalisées et tenues avec d’autres animateurs / participants au forum social, au conseil international du FSM et aux comités de facilitation pour diverses manifestations du processus du FSM.

Il y a deux groupes de réponses à la question QUOI

1 / Le FSM est un outil, un espace, un événement, un processus d’intercommunication , "quelque chose de véritablement nouveau", collectivement "compris" et "approprié" par une communauté de participant.e.s à partir de laquelle se développe une communauté facilitante,
ou
2 / Le FSM est un "sujet politique", un acteur, un mouvement de mouvements, une organisation ou quelque chose qui ne diffère pas tant d'une organisation, donc avec une "direction politique", ce qui en fin de compte permet de se légitimer à parler en son nom de manière directe ou indirecte (voir point 2)

Cette "vision formelle" prend clairement la réponse n ° 1 et donne une perception fondamentalement optimiste du potentiel du FSM à être un "processus d'intercommunication contre hégémonique politiquement significatif et pertinent vers un autre monde possible", basé sur des dialogues de qualité et mutuellement porteurs de dignité entre ses participants, dont beaucoup sont plongés dans des processus collectifs de campagnes, de projets, d’initiatives de résistance et d’alternatives altruistes et socialement créatifs, valorisants, et éprouvants.

Passons donc à cette vision formelle du processus du FSM, à la recherche de "voies à suivre" pour la facilitation dudit processus, qui seraient cohérentes avec la formulation formelle initiale du FSM explicitée dans la charte du FSM.

globe-logo.png

1 / Espace ouvert du FSM: un concept formellement cohérent et puissant, utile pour l’émancipation et l’organisation contre-hégémonique, basé sur des dialogues auto-organisés tenus dans l’horizontalité

Une première dimension de ce point de vue formel consiste à considérer «l’espace ouvert du FSM» expliqué dans la charte de principes du FSM comme une «innovation» formelle / organisationnelle. Cette innovation mérite d’être formalisée et développée, car elle ouvre une série de perspectives pratiques innovantes liées à son horizontalité et à l’invitation permanente à l’auto-organisation au sein des formats de participation. Ce qui permet ensuite une large «appropriation» du processus et sa «mise en œuvre» décentralisée, basée sur une compréhension commune, développée par la pratique et la formalisation du concept global d’espace ouvert du FSM.

En effet, le concept d’espace ouvert du FSM peut être mis en œuvre à différentes échelles, locale, nationale, régionale, thématique, mondiale, entre des personnes et des organisations aspirant à un autre monde possible, se considérant elles-mêmes comme des «participants» à ce «processus», tels que les deux notions étant décrites et explicitées dans la Charte de principes, qui sert de document de référence pour ce processus du FSM.

La charte du FSM est un simple texte de deux pages avec une grande cohérence. L'article 1 définit le FSM comme un «espace de rencontre» et l'article 3, un «processus». Dans la formulation de «presque tous» ses 14 articles, le forum représente «syntaxiquement» un espace, un lieu et non un acteur. (1)

Une «compréhension commune» implique une pratique sur le terrain,  et le développement de discussions et de compréhension de certaines «notions» et d'un «vocabulaire». C’est cela la «méthodologie du forum». Quelque chose comme produire un «lexique» commun ou un «glossaire», (2) partagé entre une communauté d’entités ou de personnes facilitatrices, possédant une diversité d’expériences pratiques sur les «manifestations du processus du FSM», s’accordant sur ce lexique ou glossaire au-delà de leurs différences culturelles et idéologiques , de la diversité de leurs buts et de leurs objectifs.

Et la méthodologie doit être prise «au sérieux», car la clarté de la notion est une condition préalable à la diffusion d’une compréhension commune entre le plus grand nombre de personnes possible, afin de faire grandir la taille du processus du FSM jusqu’à des dimensions contre hégémoniques.

En effet, au cours des vingt dernières années, et au-delà de nombreux changements importants dans la situation mondiale, l'hégémonie du néolibéralisme basée sur l'extractivisme, les inégalités et le consumérisme n'a pas changé et aucun autre processus potentiellement contre-hégémonique mondial , multi thématique et à plusieurs échelles n'a émergé. .

Méthodologie du FSM et identité politique du participant au FSM

La méthodologie concerne les formats et les planifications dans lesquels, et à travers lesquels les participants apporteront et développeront leurs «contenus» sociaux et politiques vers "un autre monde possible".

Des «contenus» de toutes sortes, depuis l'échange d'expérience, les informations contre-hégémoniques, la création d'alliances, la définition d'initiatives de transformation et la planification d'actions. Sachant que chaque contenu  qui est suffisamment collectif, qu’il s’agisse d’une déclaration solennelle, de la description d’une initiative de résistance ou de transformation, d’un compte rendu de dialogue en atelier, est publié au nom ou sous la responsabilité d’un ensemble spécifique d'entités collectives participantes.

Considéré formellement, ce processus du FSM est un outil collectif, un format d'interrelation, basé sur les vertus transformatrices individuelles et collectives des situations dialogiques. Le FSM est un lieu où la promotion de l'organisation collective est encouragée, avec un dialogue transformateur se produisant tant au niveau individuel que collectif. Les "situations de dialogue" sont au cœur de ce "processus contre-hégémonique", qui peut être utile aux participants souhaitant nouer des alliances entre de vastes réseaux de mouvements et d'ONGs.

S'affirmer en tant que «participant au FSM» implique de partager les «valeurs et objectifs génériques des participants», énoncés explicitement dans la Charte des principes, qui positionnent idéologiquement l'espace et le processus du forum du FSM. Cela implique également d'accepter le format «d'espace ouvert au nom duquel personne ne peut parler», en tant que «contrat» méthodologique et politique sur le comportement entre les participants et les facilitateurs.

A l'époque d'Internet, l'identité de participant au FSM peut être concrétisée par l'inclusion dans des groupes interactifs indépendamment de la distance et par la pratique de la participation en ligne à des activités physiquement très éloignées de soi.

Les Manifestations du processus FSM

Le processus du FSM peut avoir diverses «manifestations» de divers «formats» proposés par divers comités de facilitation. Le plus fréquent est le «processus-événement », organisé autour d'une concentration dans le temps et dans l'espace (appelée «événement») de situations dialogiques (appelées «activités»). Il existe une phase pré-événement de plusieurs mois, une phase événementielle de quelques jours et une phase post-événement (généralement trop faible). Une autre forme de manifestation est la «dynamique d’extension», dans laquelle un cadre est proposé pour rendre mutuellement visibles et accessibles, par le biais de la participation en ligne, une série de rencontres locales placées par leurs organisateurs respectifs comme des «activités» dans le processus du FSM, dans un environnement décentralisé sans événement central auquel se  rapporter.

La combinaison décentralisée et horizontale des manifestations du FSM ("événements-processus" et "dynamiques d'extension rassemblant des activités locales") constitue le processus global du FSM , et le fait de réunir dans un espace commun d'informations / de travail des (délégations de) collectifs facilitateurs existants stimulant ces manifestations constitue la "communauté facilitatrice du FSM" (FW7)

globe-logo.png

1A diagramme de "pyramide" de couches et de phases pour un événement-processus fsm

cfmex-insumo58-3-fr.png

Comités de facilitation et une potentielle "communauté de facilitation du FSM"

Des groupes spécifiques de «facilitateurs» se réunissent pour proposer aux participants et mettre en œuvre une «manifestation du processus d'espace ouvert du FSM», spécifique  par la date, le lieu et les thèmes, que les participants au processus du FSM peuvent utiliser sans être eux-mêmes, en tant que facilitateurs, habilités à parler «au nom de cet espace ouvert». Cela semble évident, en prenant en compte formellement le format du FSM, mais dans la pratique, il y a les «tentations du facilitateur» de «être un ventriloque qui fait parler un espace» (voir point 2).

Les manifestations du processus du FSM sont considérées comme une dynamique-outil-processus-événement co-gérée par ses «facilitateurs» respectifs, c'est-à-dire ceux qui souhaitent, au-delà de leur «participation», contribuer à l'existence du processus et ne pas  seulement s'en servir. , en le prenant pour acquis. Les tâches de facilitation sont nombreuses, de l'organisation d'un comité de facilitation d'une manifestation du processus du FSM au simple fait d'être un volontaire pour l'interprétation dans une activité, par exemple.

En ce sens, le processus du FSM apparaît comme un «commun» à l’échelle mondiale, soutenu par une éventuelle «communauté de facilitation du FSM», qualifiée par la pratique et les résultats collectifs obtenus lors de la mise en œuvre, et maintenue en cohésion par une compréhension commune de ce qu’est le processus du FSM. .

Un objectif stratégique pour la promotion du processus du FSM est d'arriver au sein cette communauté potentielle de facilitation du FSM:à  1 / une connaissance suffisamment élevée grâce à l'échange d'expérience, 2 / un niveau assez élevé de vues communes sur une compréhension formelle du processus du FSM, 3 / un niveau assez élevé de capacité de travail en coopération sur des tâches de facilitation identifiées comme communes (telles que la mise à jour d'un calendrier du processus du FSM), 4 / une cohérence suffisamment élevée des points de vue sur les critères et les protocoles d'inclusion, les discussions et les décisions dans la communauté

Le conseil international du FSM a été jusqu’à présent un véhicule assez frustrant pour développer cette communauté facilitant le FSM. il pourrait aller dans la direction indiquée, dans la mesure où ses "entités membres" éviteraient les "tentations rapides de la représentation" et centreraient résolument davantage d’énergie de facilitation sur le dialogue entre expériences facilitantes et sur un plan de travail global pour la facilitation des processus. L'inclusion "en principe" de comités de facilitation confirmés de manifestations du processus du FSM , en tant qu '"entités" membres dans le CI, à côté des réseaux de participants originaux "favorables, mais pas nécessairement proactifs", est un pas dans cette direction.

Cette description formelle du processus du FSM est celle d’un cadre dialogique conceptuel et d’un espace, elle est donc distincte, intrinsèquement, d’un «mouvement de mouvements». Se considérer soi-même, en tant qu’entité individuelle ou collective, en tant que «participant au processus du FSM» tel que  Les notions de «participant» et de «processus» sont décrites dans la charte du FSM, devient une «identité politique» d'un genre nouveau.

globe-logo.png 1B Vue d'ensemble du processus  du FSM

input7-overview-process-fr.png

Entités participantes au FSM, investissant dans l'espace et l'outil du forum

Les entités désireuses de construire ou d'aider à construire des alliances larges et puissantes pour des stratégies et actions  de résistance et d' alternatives non violente  citoyennes à grande échelle sont bienvenues à  utiliser l'outil / le commun du FSM.

La manière dont les entités considèrent cet outil et cet espace du FSM, à partir de leur propre point de vue politique et culturel et, plus important encore, à travers des  dialogues éclairants  avec les autres participants / facilitateurs (dialogues qu’elles peuvent avoir lors de leur participation à une manifestation du FSM) déterminera la pertinence perçue par eux de ce format de FSM et leur volonté de co-animer d'autres manifestations du FSM, en coopérant avec d'autres entités différentes d'elles.

La volonté des entités d’investir dans le processus du FSM en tant que partie intégrante de leur stratégie, la volonté des entités de co-soutenir certaines manifestations du processus du FSM en tant que co-facilitateurs, sans espérer en tirer des avantages rapides et directs, sont alors essentielles. pour des possibilités d'impliquer davantage d'entités dans la facilitation et la promotion du processus du FSM, et ainsi d'améliorer le processus du FSM pour arriver a une dimension contre-hégémonique.


(1)      Charte FSM http://openfsm.net/projects/ic-methodology/charter-fsm-wsf-fr

(2) Essais de Lexiques http://openfsm.net/projects/ic-methodology/wsf11-evalreco-disseminate-lexicon

globe-logo.png

2 / Facilitation et participation: une distinction cruciale

Une deuxième dimension de cette vue formelle sur le processus du FSM met en évidence la différence entre:

- "faciliter" une manifestation du processus du FSM, c'est-à-dire définir et mettre en œuvre / planifier à partir d'un comité / collectif de facilitation, des "formats de participation" accessibles aux entités participantes dans une manifestation donnée de l' "espace ouvert" du FSM, et

- "participer" à une manifestation du processus du FSM, à travers et au-delà des interactions individuelles dans des dialogues, en produisant des "contenus" au nom d'entités collectives et, espérons-le, au nom d'alliances d'entités autour d'objectifs partagés, quelle que soit leur taille.

«Les dimensions politiques dans l’espace ouvert du FSM se situent entre les entités participantes» et ne sont pas avec les tâches de facilitation . Cela explique pourquoi, au cours des années,  il y eu dans le conseil international du FSM  une résistance déterminée à la «tentation des facilitateurs de faire parler de l'espace du FSM», quelles que soient les justifications invoquées et il y en a eu de nombreuses. (3)

Ce n’est pas à cause d’une «orientation vers la dépolitisation», mais au contraire c'est respecter le  «pacte méthodologico-politique du FSM» entre participants et facilitateurs, concrétisé dans la charte des principes du FSM, et en gardant les participants comme les seul acteurs, nouant des alliances dans la mesure du possible.

Distance et horizon de Facilitation 

La facilitation implique de prendre une "distance" avec le "contenu politique". Se contenter d'être positionné par toutes  les valeurs et objectifs génériques des participants décrits dans  la Charte du FSM  et uniquement à ceux-ci, et de travailler sur les formats de participation.

Également, investir dans la facilitation du forum implique une vision à long terme, sans attendre des retours rapides pour l'effort de facilitation collectif et respectueux portant sur  l'auto-organisation pour l'éducation, l'autonomisation et l'articulation par le bas.

Distorsions formelles et politiques: faire parler l'espace

Il y a plusieurs façons de «faire parler de l'espace ouvert du FSM», comme si «le forum» était un sujet politique ou un acteur collectif:

Le «porte-parolat FSM» consiste à faire une déclaration avec un contenu politique en tant que porte-parole ou groupe de représentants, avec une légitimité supposée pour le faire. Il peut s'agir du comité de facilitation d'une manifestation spécifique du processus du FSM, ou du conseil international du FSM lui-même. En mélangeant le rôle de facilitateur et le rôle politique, cela rompt le pacte méthodologique et politique entre participants et facilitateurs.

L'«assembléisme FSM» est le fait que certaines activités, avec un format d'assemblée dans l'espace du FSM, sont considérées comme plus importantes que d'autres par le comité de facilitation lui-même et amenées à  produire des déclarations, souvent non signées par quiconque, bénéficiant d'une visibilité globale et donc d'une légitimité supposée dans le forum. C’est une autre rupture du pacte méthodologique et politique entre participants et facilitateurs, qui place de nombreux participants du processus du FSM dans une «situation de consentement par défaut», car qu'ils participent ou pas à cette assemblée , ils sont réduits par le format de l’assemblée lui-même.à une forme d'expression intraçable "applaudissements ou non applaudissements»

L"Agendisme FSM" c'est lorsqu'un processus spécifique est conçu par des facilitateurs invitant tous les participants et en impliquant de fait seulement certains à produire un "agenda du forum" lié à celui-ci et présentant un contenu prescriptif à l'intention de ses participants, ce qui "réduit" l'invitation à l'espace ouvert. à ceux qui , en plus de se considérer comme des participants au processus, adhèrent à cet agenda spécifique. D'une manière, cela est  comparable au positionnement global de l'espace ouvert du FSM, en termes de valeur et d'objectifs génériques des participants énoncés dans la charte. En tout état de cause, un agenda est plus spécifique que les objectifs génériques de la charte et cela  est 1 / moins inclusif, et 2 / peut être  inducteur d'un  prochaine étape logique vers des formats d’action collective "au nom du forum", avec tous les problèmes de division possible sur les questions de décisions et de représentation, etc. Le forum en tant qu’espace ne définit pas des agendas .

La «ventriloquisme FSM» se produit lorsque des membres du comité de facilitation d'une manifestation du FSM écrivent  un énoncé politique anonyme, destiné à capturer et à exprimer la vision et les attentes supposées de la majorité des participants, et à les diffuser comme si elles émanaient du forum".

Ce sont des "voies rapides/raccourcis " vers une "visibilité politique" éphémère qui déforment le format de l'espace du FSM et nourrissent parmi les participants la perception que "le forum est un acteur politique", un "grand frère" qui les aidera

Promouvoir le FSM en tant qu '«espace d'expression politique des entités participantes et de leurs alliances construites patiemment d'en bas» est une voie plus longue, stimulante, responsabilisante, exigeante et finalement beaucoup plus puissante pour la visibilité politique de ces alliances. voir la partie 5 sur la qualité des situations dans l'événement de processus du FSM et la partie 6 concernant le processus événement du FSM - 

(3)      FSM: espace ouvert ou organisation? : http://openfsm.net/projects/wsfic_fsmci/salvador17-input18/#FR

make-the-space-speak-fr-60.png

globe-logo.png

3 / Un processus d'intercommunication plus utile grâce à de nouveaux formats pour ceux qui agissent pour un autre monde possible

Dans la ferveur du FSM 2003, il y avait un pitoyable  «mur de propositions» restant sans personne qui s'en occupe, composé de quelques tiges poteaux métalliques horizontales  fixées à une paroi en bois, d'où pendaient dans l'indifférence générale une douzaine de «propositions» insérées dans une feuille de plastique. Il fut honteusement recouvert d'un drap blanc les deux derniers jours de l'événement. Cela peut être considéré comme un point de départ pour la  "mise en œuvre" de l'article 7 de la charte. Le Forum social mondial (plutôt son comité de facilitation?) S'engage à diffuser largement ces décisions ( des participants) par les moyens à sa disposition, sans les diriger, les hiérarchiser, les censurer ou les restreindre , mais en tant que délibération des organisations ou groupes d’organisations qui ont pris les décisions .
Et où en sommes-nous depuis?

Une troisième dimension de ces vues formelles sur le FSM est alors la nécessité perçue d'introduire dans la méthodologie du FSM davantage de «formats de participation » accessibles aux participants de l'espace ouvert du FSM. Ces formats complètent le format dominant dans la représentation mentale du forum au cours des 20 dernières années, qui est une "ACTIVITÉ dialogique auto-organisée en face à face placée dans un événement du processus du FSM".Ce format «activité» est principalement  associée  à des réunions en face à face, et non à des réunions en ligne, et est souvent présenté comme se consacrant davantage à l'analyse et à la dénonciation qu'à la planification d'actions.

Rencontres et annonces d'initiatives

Voici deux formats proposés qui peuvent être promus et développés par les comités de facilitation

- des «rencontres en ligne» pour la participation initiale, placées dans des «espaces ouverts thématiques» bien avant un forum social, en tant que partie initiale  du processus (voir point 1A). Ces rencontres en ligne auto-organisées sont des véhicules d’intercommunication polyvalents et flexibles, utilisables pour explorer des problèmes, valoriser des activités locales, informer sur "pourquoi et comment participer au forum", annoncer et articuler des activités et initiatives qui seront proposées lors de l'évènement forum social qui approche, assurer un suivi local après le forum sur les dates d’action publique prévues dans l’annonce des initiatives, etc.

Ce format permet de développer la «participation en ligne» qui est l’un des grands changements survenus au cours des 20 dernières années.

- "annonce d'initiatives "  c'est à dire luttes, campagnes, projets de toutes sortes opposés à l'hégémonie néolibérale . Ce format "d'initiatives" est un moyen utile de rendre visible la dimension de la planification de l'action sociale et politique dans les dialogues des participants au FSM, une dimension qui est jusqu'à présent maintenue  informelles "à l'intérieur" des activités.

Une fois visibles, tout au long du déroulement d'une manifestation du processus du FSM, des «initiatives» peuvent être promues et présentées dans des «activités». Leur articulation peut être discutée et elles peuvent recueillir des marques d'intérêt ou de soutien de la part de nombreux participants au FSM.

Ce format peut être le véhicule de larges alliances et se développer en des dates et des campagnes d’action décentralisées puissamment soutenues qui font partie de l’imaginaire et de la «promesse» du FSM.

Le format  initiative comprend l'annonce de quelques "dates d'action publique", ce qui stimule la planification de la stratégie et les discussions sur le type  des actions entre les entités participantes désireuses d'utiliser ce format

cfmex-insumo60-fr1.png

Kiosque, Agora, Calendrier: les nouveaux formats dans un événement en face à face et son identité formelle

Dans une manifestation de processus du FSM, un comité de facilitation peut développer et mettre en œuvre des formats d'espaces-moments horizontaux où de nombreuses interactions entre participants ont lieu. Un «kiosque d'initiatives» se déployant à la fin du processus-événement en une «agora des futurs» peut être un moment-espace où les promoteurs d’initiatives échangent entre eux et avec les participants, à la recherche d’articulations et de soutiens.

Un «calendrier des futurs » propre à cette manifestation spécifique du processus du FSM peut être assemblé avec toutes les dates des actions publiques, contenues dans les initiatives annoncées et confirmées dans le kiosque. Ce calendrier peut être affiché sous la forme d’un calendrier des futurs vivant  (avec des personnes représentant chaque date d’action), exprimant l’unité dans la diversité. Sa version Web peut être examinée à l'aide de filtres thématiques, d'échelles, de zones et de langues, mais sans hiérarchisation.

À partir de ce matériel, accessible dans le calendrier, certains groupes d’initiatives / alliances peuvent formuler, en leur nom propre, des «agendas», avec un énoncé politique et une série d’initiatives hiérarchisées, et proposer ces agendas au soutien explicite et volontaire de participants FSM.

C’est une expression de l’horizontalité de l' espace ouvert: les alliances qui promeuvent un agenda utilisent le même format d’initiative que les alliances promouvant une initiative spécifique et personne ne parle au nom de l’espace du FSM.

Voir la conclusion du groupe de travail Agora et initiatives du conseil international de novembre 2017

globe-logo.png

4 / Le diagramme disque de l'espace ouvert et cercles de participation

Ce diagramme donne une représentation graphique assez cohérente de l’espace ouvert (représenté par le disque), de sa limite (l’annonce des initiatives et de ce qui se passe à l’intérieur de celui-ci (rencontres en ligne et activités ) et à l’extérieur (dates d’action publique et fonctionnement continu des participants de leurs alliances et coalitions)

Cercles de participation du centre à la périphérie du diagramme

  • Cercle de rencontres en ligne dans un espace thématique en ligne où les participants se réunissent par intérêt au début du processus et commencent à communiquer entre eux en ligne, par le biais de rencontres auto-organisées avec une variété de perspectives, parmi lesquelles la maturation des activités et des initiatives
  • Cercle d'activités ne se concentrant pas sur des initiatives: plus d'information de type éducation populaire, échange d'expériences et de visions
  • Cercle d’activités discutant des initiatives: présentation, articulation, planification de tâches et d’actions, etc.
  • Agora des  Futurs dernier moment d'interaction autour d'initiatives (présentation, articulation, intérêt, soutien)
  • Calendrier et succession dans le temps des dates d'action publique

cfmex-insumo60-fr3.png 

Le diagramme montre 4 composantes Participants, Rencontres, Activités, Initiatives. L'élément 5 manquant est  la "facilitation"

  • La flèche est la "promesse" du forum, le parcours de participation générique, de la simple participation à l'implication dans les actions
  • Les Rencontres en ligne est le format de participation de la "couche processus" lorsque les utilisateurs se trouvent sur leur territoire respectif (première couche du diagramme pyramide des couches et des phases voir plus haut).
  • Les activités et les initiatives sont les formats de participation de la couche de préparation à l’événement et de l’événement lui-même (deuxième et troisième couches du diagramme pyramide des couches et des phases).
  • L'Agora des futurs est le format commun pour le moment final de l'événement, et Calendrier des futurs est le conteneur médiatique de l'événement et alimente la période post-événement.

globe-logo.png

5 / Autres aspects importants pour la qualité des dialogues et des interactions et la diffusion du processus du FSM

La dimension "éducation populaire", le développement du pouvoir d'agir des organisations et l'affirmation de la dignité des participants au FSM par l'expression personnelle dans des dialogues auto-organisés ne sont pas développées dans ce document, mais sont  importantes au niveau individuel et collectif et contribuent à la dimension contre hégémonique  du processus FSM . Les méthodes utilisées pour la qualité du dialogue collectif peuvent être variées et créatives.

L'auto-documentation des dialogues tenus sur le forum est essentielle pour la diffusion pédagogique, au-delà de la mémoire personnelle des participants présents sur place. Une couverture auto-organisée de son activité et une formation mutuelle sur la manière de «communiquer le forum» au sein des réseaux respectifs des entités participantes constituent un moyen de contrer le manque ou la distorsion de la couverture du forum par les médias grand public.

Ce sont également des dimensions importantes de la participation active.

L'autonomisation / la "dignification" consistent à développer  l'auto-organisation et les actes de participation volontaire au niveau collectif ou individuel

Autonomisation: l'un des principes de l'espace ouvert est que tous les actes de participation d'entités sont volontaires (assumer la responsabilité conjointe de préparer une rencontre en ligne ou une activité ou d'annoncer et de promouvoir une initiative, de discuter d'articulations, de signer des déclarations ou de manifester de l'intérêt ou du soutien, et il en va de même pour les actes de participation individuelles (choisir les activités auxquelles participer, choisir des initiative à soutenir)

Dans les activités et initiatives auto-organisées, la culture d’organisation des entités responsables prévaut.

En dehors des activités auto-organisées et dans les moments communs proposés par les comités d’animation, le format est basé sur des acte et des dialogue libres et volontaires - La tâche des facilitateurs n’est pas de "fabriquer un prétendu consentement de tous les participants au forum", mais bien de leur donner les moyens de faire leur propres décisions "d'en bas"

Le format de l’agora des futurs, où les participants visitent les groupes promoteurs d’initiative qu’ils choisissent et décident de les soutenir ou non, est beaucoup plus stimulant pour la projection vers le futur que le format d’une hypothétique assemblée composée de milliers de personnes où de fait la majorité immense des participants sont placés dans une situation passive  de "consentement par défaut", en tant que spectateurs d’un  " spectacle censé les représenter".

globe-logo.png

6 / S'occuper du processus du FSM:

Quelques "domaines" de travail méthodologique placés dans le diagramme de couches et de phases où  améliorer la qualité et la signification politique des événements du processus du FSM

La combinaison des éléments exposés jusqu’à présent permet d’avoir une vision de ce qui doit être fait pour améliorer un événement - processus du FSM (et d' autres type de manifestation du FSM).

cfmex-insumo58-6-fr.png 

Comment ces 5 domaines de travail se combinent-ils pour renforcer la signification politique de l'événement-processus du FSM?

La signification politique du processus du FSM peut être renforcée par:

A / - l'Appropriation de la "méthodologie de base du processus" par les participants grâce aux soins méthodologiques et logistiques fournis par le comité de facilitation ( chantiers 1 + 3 + 4 + 5 ):

  • 1/ Les participants sont informés de la méthodologie et un effort intelligent d’information auprès de nombreux réseaux proposant un format de participation précoce à budget zéro en ligne - cela se veut de l' organisation contre-hégémonique via les médias sociaux commerciaux, ainsi que des outils de logiciel libre disponibles
  • 1/ Les participants ayant des attentes et des objectifs politiques démarrent tôt et mûrissent , en ligne et de bas en haut la co-préparation d'activités et d'alliances, dans des espaces de rencontre en ligne dans des espaces thématiques, avec un profil bas (en termes de contenu) et un support et stimulation efficaces de la part des facilitateurs
  • 3/ Les alliances pour l'action sont visibles à travers le format d' initiative avec 1 à 3 "dates d'action publique" significatives. Cela stimule la planification stratégique et les discussions sur le format des actions non violentes. Des "initiatives de programme" sont également développées parallèlement à des initiatives spécifiques (voir ci-dessus).
  • 4/ Clarté et qualité de l'accélération finale et de l'aboutissement des interactions d'articulation et de soutien d'initiatives, avec un protocole clair d'agora et de calendrier des futurs
  • 5/  Suivi proactif pour stimuler parmi les  promoteurs d'initiatives, la collecte de soutiens, la confirmation des dates d'action publique, la préparation décentralisée de celles ci

Formats de participation: relations entre les rencontres en ligne, activités, initiatives, les dates d’action

cfmex-insumo60-fr2.png

B / - Le soin des participants porté à : - la visibilité des médias - l'inclusion de la participation en ligne - les contenus d'éducation populaire

  • 2 -Les participants communiquent de manière virale  le forum avec les réseaux sociaux dans tous leurs réseaux et contrant l'invisibilité relative du forum résultant d'une couverture inappropriée dans les grands médias hégémoniques
  • 2 Les participants physiquement présents incluent les participants en ligne à leurs activités dans l'événement (vidéo en direct et téléconférence), grâce à l'infrastructure Internet fournie ou stimulée par les facilitateurs.
  • 4 Diffusion médiatique du calendrier FSM des futurs avec filtres et initiatives de programme / d'agenda incluses 
  • 5 Les participants documentent leurs activités et les diffusent - le FSM en tant qu’université populaire
  • 5 Les participants font la promotion de leurs dates d'actions publiques et s'impliquent dans des groupes de soutien locaux en cas d'actions décentralisées

globe-logo.png

FW7 Que peut être une communauté facilitante?

Ce qui se rapproche le plus d’une «communauté d’entités facilitantes» est un comité / collectif de facilitateurs prenant en charge une manifestation particulière du processus du FSM (événement ou  dynamique d’extension FW1), dans laquelle le transfert d’expérience acquise au sein de comités antérieurs est un facteur crucial. Favoriser les échanges d’expériences entre ces comités est certainement une nécessité stratégique pour la cohérence et la consolidation d’une communauté facilitante  du processus FSM global.

1 / Quel rôle du CI-FSM dans l’émergence d’une communauté facilitante du  processus global ?

Le rôle du conseil international du FSM par rapport à la vision de constituer une communauté facilitante du processus global  FSM a été problématique et nécessite une discussion et une clarification:

a / lors de sa création en 2001, des réseaux ont été nommés membres du CI, plus en tant qu’entités potentiellement participantes, «consommatrices» d’un événement annuel du FSM organisé par un comité distinct. Le CI n’a donc pas été créé en tant que groupe en raison de sa capacité à assumer la responsabilité d’un événement du FSM, comme le serait un comité de facilitation. Un bon nombre de représentants à l'intérieur, mais pas tous, ont contribué à faciliter certaines manifestations du FSM, mais ce n'est pas une obligation pour rejoindre ce conseil.

b / Le degré d'engagement des entités membres du CI à se préoccuper du processus n'a pas été discuté. C’est la raison pour laquelle de nombreux représentants ne pensent qu’en termes personnels et considèrent qu’ils n’ont personnellement pas le temps de se consacrer au FSM au-delà des réunions du CI et que leur options est d'avoir recours à un «secrétariat du CI» pour toute tâche concrète, au lieu de chercher dans leur organisation d'autres personnes pour soutenir, avec leurs conseils, des groupes de travail durables et autonomes sur du CI, capables de «s'acquitter de tâches» pour le développement du processus du FSM

c / Le domaine d'action légitime perçu du conseil international est restée centré sur l'événement mondial et, par conséquent, la réflexion sur «qu'est-ce que le processus du FSM dans son ensemble» et sur «comment le faciliter depuis le CI» n'a pas été développée. Cela était visible en 2009 lorsque le conseil n'a pas réussi à créer une dynamique globale tangible reliant une série d'événements du forum social en 2010 (FW9) et dans une discussion en 2017 sur la question de la dynamique du CI (FW8).

Dans ce contexte, il n’est pas surprenant que les réunions du Conseil international  n'ait consacrée formellement  que seulement 30 minutes à ses propres tâches en 15 ans (voir ci-dessous), alors qu’il a passé nombreuses heures pour discuter de la situation mondiale. Les commissions se sont arrêtées en 2012 et les tentatives de proposer le développement de groupes de travail opérationnels du  CI se heurtent au fait qu'il n'y a pas de discussion sur le niveau d'engagement des entités membres du CI.

Avec la décision prise en 2018 d'inclure «des comités de facilitation de forums sociaux régionaux et thématiques» dans le conseil, le CI pourrait évoluer pour se rapprocher d'être l'organe de facilitation du processus du FSM dans son ensemble. Cela nécessiterait encore que les entités membres définissent le niveau d'énergie de facilitation qu'elles peuvent consacrer à la facilitation du processus, au-delà de leurs représentants au conseil.

2 / Instantané sur les missions du CI - quelques indices sur le contenu d’un plan de travail de la communauté facilitante?

En 15 ans, le conseil a discuté de ses tâches  30mn à Casablanca en 2013. Ce n'est pas beaucoup et cela fait partie du problème du FSM

http://openfsm.net/projects/wsfic_fsmci/casa13-wsfic-tasks-tareas-taches-cifsm/#FR

Discuter du contexte politique géopolitique afin de contextualiser le processus FSM -

De nombreuses discussions de ce type ont eu lieu en réunion, mais peu a été  généré de celles-ci.

Discussion méthodologique sur la manière d’organiser des événements, de maintenir des processus et des initiatives - c’est l’essentiel des activités «comment faire» FW1 FW3 FW4

Faciliter le dialogue entre les luttes locales et globales et les alternatives - peu discuté, avec des exemples

Faciliter les liens entre les processus des forums régionaux - la création d'un espace auto-organisé d'échange d'expériences entre facilitateurs est une tâche du groupe de travail de la communauté des facilitateurs . Rien de sophistiqué, mais il n'existe pas encore, et l'arrivée de comités de facilitation à l'échelle nationale et thématique pourrait en faire une activité naturelle dans le CI

Identifier les tâches / sujets permettant de faciliter concrètement le processus du FSM et lancer / passer en revue le travail de groupes contributifs ouverts abordant ces tâches /sujets- cela nécessite de développer une vision suffisamment commune du processus, des tâches de facilitation pertinentes et du fait que les entités membres du CI ​​peuvent assumer des tâches - c’est là où la communauté des facilitateurs est habilitée ou non FW6 FW7

Diffuser la connaissances de la charte et du  processus du FSM - c’est ce vers quoi tend la formulation d'une vision formelle du processus FSM: communiquer le forum avec des mots et des notions appropriés qui aident les participants au FSM à s’approprier le forum et à le diffuser.

Développer et promouvoir l’utilisation d' outils de communication appropriés: ici se trouve les sujet de la "participation en ligne" au processus en général (au-delà de la participation face à face) et de la "participation initiale" au processus-évenement du FSM  FW1A FW6

Définir la date, le lieu et le format des événements du FSM (en coresponsabilité avec le comité de facilitation volontaire), cette décision est à la fois pragmatique et stratégique; le niveau de soutien des gouvernements locaux aux événements du FSM a été divers, allant du soutien important à l’opposition idéologique et logistique.

Surveiller et contribuer à l'organisation pratique des événements du FSM (en coresponsabilité avec le comité de facilitation) - depuis 15 ans, aucun niveau d'engagement "standard" n'a été discuté, que ce soit pour les tâches de facilitation du processus ou pour dynamique de participation. Il est donc tout à fait possible d’avoir dans la réunion du CI après un événement FSM des expressions de membres du CI qui n’ont pas contribué à la facilitation / préparation et n’ont même pas organisé d’activités dans le cadre de la manifestation. Il est problématique d’être censé se soucier de quelque chose dont on ne prend pas soin  concrètement.

Financement des activités / réunions du CI Le CI a des antécédents faibles pour ce qui est sa capacité d’appui à l’ensemble du processus et n’est pas très attractif pour le financement  de ses réunions autonomes. Les réunions ont été moins fréquentes et de plus en plus liées aux manifestations du processus du FSM

Surveiller le financement des événements du FSM qui est un rôle formel pour la transparence financière des événements mondiaux du FSM.

3 / "Dynamique du CI" une exploration et une proposition en 2017 pour le fonctionnement d'une communauté facilitante 

Le document présenté, la présentation verbale et la discussion d'une heure qui a suivi sont disponibles dans le lien http://openfsm.net/projects/transitionci/transicionci-porto-aleo-agrega-input-in-dynamics-of-ic   .
  Ceci pourrait être mis à jour tout en restant une base de discussion possible pour le mode de fonctionnement d'une communauté facilitante d'un processus global du FSM

globe-logo.png

FW8 Pistes pour un processus efficace du FSM facilitant la communauté

Explorer les scénarios de scission et de cohésion entre les facilitateurs de processus du FSM (reproduit dans le commentaire de l'entrée n ° 7 sur l'entrée n ° 0)

Scénario diviseur - espace ouvert et mouvement à part

Considérons un scénario avec un processus dialogique du FSM en cours, cohérent avec la vision formelle exposée ci dessus, coexistant avec un «mouvement lié au FSM» auto-institué et dérivé de la participation au processus du FSM et faisant en son nom une déclaration d’objectifs et d’appels à l’action ( mentionné dans @9)

Un événement «comme d'habitude» du processus du FSM ne serait pas aussi attrayant, alors que l'inclusion de nouveaux formats méthodologiques, clairement communiqués avec un récit valorisant, pourrait susciter plus d'intérêt

Un «mouvement lié au FSM» mettrait un certain temps à émerger: des protocoles internes satisfaisants en matière de décision et de représentation, s'il est possible de les trouver, devaient être définis

Concentrons-nous maintenant sur les relations entre le processus du FSM, ce mouvement lié au FSM et les coalitions d’en bas stimulées dans le processus du FSM.

Il y aurait un problème d'articulation / redondance avec les «coalitions construites d'en bas» dans l'espace du FSM. Si la méthodologie des espaces ouverts est communiquée, partagée, appropriée et productive, il y aurait plus de coalitions et ce «mouvement lié au FSM», sans légitimité supplémentaire, devrait être diplomatique et non arrogant en proposant de les articuler.

Il y aurait un problème de pression dans la relation de ce mouvement lié au FSM avec le comité de facilitation d'événements du FSM. Ce mouvement lié au FSM pourrait être tenté, en raison de sa proximité présumée avec le processus du FSM, de promouvoir indûment ses propres objectifs et son agenda dans l'espace ouvert du FSM, dont il serait un participant parmi d'autres.

Pour justifier son existence, ce mouvement lié au FSM devrait rédiger un récit impliquant le processus du FSM et les coalitions par le bas. Il serait tenté de souligner que le concept original du FSM ne permet pas de traiter correctement la notion d'action, au moment où l'on s'efforcerait d'explorer les possibilités de combiner réflexion et action, sans utiliser le véhicule d'un mouvement lié au FSM (FW3 FW4)

Ce mouvement lié au FSM voudrait également faire partie, peut-être, de la communauté de facilitation du processus du FSM

Le mouvement devrait démontrer avant tout la pertinence de son existence sociale  pas  seulement  au travers des discussions dans l'espace ouvert du FSM, pas seulement en prétendant articuler des coalitions par le bas, mais par son existence organisationnelle et politique sur la scène sociale tout au long de l'année.

Il serait pressé de prendre position sur des questions politiques, contrairement à la communauté de facilitation du FSM. Il faudrait éviter de confondre la communication de ce mouvement et celle des facilitateurs du processus d'espace ouvert du FSM, ainsi que la communication des coalitions par le bas.

Donc, cette hypothèse de lier d'une manière ou d'une autre le nom du FSM à un mouvement spécifique pourrait créer de nombreuses redondances et ambiguïtés. Il semble plus sage pour ceux qui sont prêts à mettre en place un programme ambitieux issu du processus du FSM de développer une ou plusieurs "initiatives de programme", qu’ils mûrissent avec un groupe de "coalitions venant de la base", pouvant être un lieu de fusion de ces coalitions. Cette initiative ne serait ni au nom de, ni avec une relation formelle spécifique avec la communauté de facilitation du FSM, même si bien sûr certaines entités contribuant à la communauté de facilitation FSM pourraient être proactives dans cette initiative.

Scénario cohésif - rester ensemble en respectant un pacte de coopération

Un deuxième scénario est «rester en cohésion en tant que facilitateurs du processus du FSM»

Cela reviendrait à discuter, à accepter et à respecter un "pacte commun intra-facilitation" , afin d'éviter une "neutralisation" contre-productive et de développer plutôt une synergie pragmatique entre

Facilitateurs A, désireux de maintenir l'espace ouvert FSM et de développer son potentiel inexploité (FW3 FW4 FW6), dans la continuité et la cohérence avec la charte de principes du FSM, telle qu'elle est

Facilitateurs B, pouvant être tentés d'introduire une certaine dose de verticalisme dans le processus du FSM et / ou de modifier la charte (FW2) parce qu'ils veulent des résultats politiques, pour faire face à l'urgence politique qu'ils perçoivent

Ce «pacte intra-facilitation» inciterait à travailler de manière complémentaire à l'intérieur et à l'extérieur de: 1 / le prochain comité de facilitation du processus-événement du FSM, et d'autres manifestations du processus du FSM à venir et 2 / le CI

1 / dans un comité spécifique d'animation de processus-évenement FSM, les facilitateurs s'accordent sur les points suivants: (une première approche)

Les facilitateurs A sont prêts à consacrer leur énergie à formuler, développer  et mettre  en œuvre dans la communauté de facilitation du FSM, les formats de participation communs en relation avec le libre-arbitre des participants et l'expérience accumulée (par exemple, le groupe de travail sur l'initiative et l'agora 2017). Ils travaillent sur la méthodologie de base, les moments communs et d'autres problèmes de qualité (FW3 FW4 FW6). Ils pourraient participer au nom de leurs entités à la constitution de certaines coalitions.

Les facilitateurs B renoncent à dépenser de l'énergie pour introduire le «verticalisme» dans le processus du FSM et pour «faire parler l'espace» (FW2), ce à quoi les facilitateurs A résisteraient de toute façon.

Ils conviennent de consacrer principalement leur énergie à construire, en dehors du comité de facilitation, avec leur "chapeau de participant" spécifique, de manière anticipée, de manière à être matures au moment de l'événement,  des "alliances puissantes d'en bas", en organisant des initiatives pour des actions massives et décentralisées . Un exemple de telles coalitions peut être la construction d’une «assemblée de luttes» permanente prête à participer à l’espace du FSM avec la promotion d’initiatives fortes et ne prétendant pas y être «l’assemblée principale»)

Les facilitateurs A s'engagent à ce que les moments et les formats communs donnent «une visibilité équitable à tous» et «montrent objectivement la force respective des coalitions formées» selon les formats proposés. Ils proposeront des formats et une macro-programmation pour consensus aux facilitateurs B

Les facilitateurs B s’engagent à ce que ces coalitions (qu’ils/elles construiront, en utilisant au mieux le processus et la méthodologie / formats du FSM, et en aidant les facilitateurs A en testant ces formats), coexistent avec respect dans l'espace processus du FSM et avec des initiatives plus petites, en utilisant les actes de participation qui seront fournis et ayant bien sûr leur propre dynamique d'organisation interne

Les facilitateurs B se consulteront pour travailler dans une ou plusieurs "initiatives de d'agenda/programme" en vue d'articulations entre certaines de ces "coalitions depuis la base en train de se faire", et sans parler au nom du forum.

Les facilitateurs A et B s'engagent à coopérer pour la sensibilisation, la communication du forum, la suggestion d'articulations dans le processus de programmation et de coalition / initiative, l'adoption d'une méthodologie en pleine cohérence avec la charte du FSM.

Les facilitateurs A et B partageront leurs idées et leurs efforts pour faire évoluer d'un côté le récit du comité de facilitation afin de communiquer le forum aux participants génériques, et contribueront de l'autre au récit des coalitions pour communiquer le forum à leurs mandants.

Les facilitateurs A et B conviennent que:

1 / il est plus efficace de combiner les efforts décrits ci-dessus avec l'objectif commun de réorganiser le processus du FSM à la fois avec des formats innovants et avec un niveau plus élevé de coalitions avec des programmes de transformation issus du processus du forum, plutôt que de s'engager dans une  coexistence scission décrite dans le scénario de fractionnement

2 / la taille du processus du FSM (à travers le nombre et la taille des événements de processus) pourrait rester modeste dans les années à venir et ne pas être à la hauteur des défis du temps actuel, car il n'est pas facile de compenser l'effet cumulatif de l'insuffisance des énergies consacrées et de coordination  au cours des dernières années autour du processus du FSM

3 / c’est grâce à leurs actions respectives coordonnées au sein et en dehors du comité de facilitation d’événements du processus du FSM, comme indiqué ci-dessus, grâce à la qualité de la sensibilisation, au soutien de l’articulation au sein des coalitions, à la clarté de la méthodologie des espaces ouverts et à la qualité des informations données aux participants , que l'on peut  améliorer l'efficacité politique du forum, tant au sens général du contre-hégémonique qu'au sens politique plus aigu des coalitions spécifiques envisagées

2 / A l'intérieur et autour du CI, les facilitateurs coopéreront sur les tâches suivantes (une première approche)

 Inclusion chaleureuse et informative de représentants des comités de facilitation des manifestations du processus du FSM

Cartographier la volonté et les capacités des entités membres du CI et d'autres entités de contribuer à la facilitation globale du processus du FSM,

Débattre d'un plan de travail global pour faciliter le processus du FSM, approprié par les facilitateurs. Soutenir parmi ces entités membres une série de groupes de travail effectuant les tâches nécessaires.

Définir un protocole générique pour mener en ligne ou en face à face des Réunions CI / réunions de la communauté de facilitation FSM,, avec l'orientation d'un plan de travail commun, évalué régulièrement, et une revue périodique du niveau d'engagement des entités membres du CI

il n'est pas si naif  de proposer de revoir et de commenter dans un proche avenir ces deux scénarios dans le cadre du CI, avec l'inclusion effective de ses nouveaux "comités membres", participant aux côtés des "entités membres".   


Annexes

globe-logo.png

FW9 Historique rapide de la méthodologie du FSM

  “Evénement FSM tous les deux ans?” “Auto-organisation!” “Comment mettre fin à l'évenement (partie 1)” - 2004-2008 .

En 2005, il existait une option relativement consensuelle consistant à organiser l'événement du FSM exclusivement sur des activités auto-organisées, mais il y avait une tension sur la manière d'y mettre fin. Ce qui était visible au FSM 2005 avec deux fins: une marche d'un coté  et quelques interventions symboliques avec l’exposition d’une fresque de propositions recueillies auprès d’activités auto-organisées, sans appropriation ni soin suffisants pour mettre en place un processus de suivi

Méthodologiquement, ce cycle s’est achevé de manière productive dans le CI de Copenhague en 2008, qui 1 / a instauré l’idée d’une diversité d’assemblées de convergence auto-organisées, dont l ’« assemblée des mouvements sociaux », proposée par certains comme« le «format final», était une assemblée parmi d'autres, 2 / a finalisé et publié une première version de « principes directeurs pour l'organisation d'un événement du FSM », et 3 / a invité ceux qui ne pourraient pas se rendre physiquement au FSM (Belem 2009) à organiser des activités locales et de faire des activités de téléconférence avec leurs délégués ou leurs homologues présents sur place à l'évenement  FSM

dans le FSM de Belem 2009, on s'est attaché à faciliter les espaces thématiques et à faire des suggestions d'articulations aux participants

Ce compromis entre partisans du  forum-espace et du forum mouvement a institué une diversité d '«assemblées de convergence pour l'action» lors du FSM, mais n'a pas résolu l'équation redoutable du «moment final de l'événement», qui était au menu du CI ​​depuis le début du processus

La discussion sur la fréquence des événements du FSM (chaque un an ou  chaque deux?) Et sur le final  de celui-ci a épuisé de nombreuses énergies, ce qui a empêché le CI de "penser le processus dans son ensemble", un sujet concret surtout en 2009 lorsque se préparait une «année d'action mondiale pour 2010» juste après la crise financière

incapacité méthodologique en 2009

En 2008, la «semaine d'action mondiale» décentralisée a été une expérience encourageante  qui a également montré la nécessité de développer l' intercommunication en ligne. Elle a été .lancée par un appel rédigé dans le Conseil international non en tant que CI sinon avec la signature de nombreux mouvements et organisations, ce

Malgré l'expérience de 2008, la réunion internationale à Montréal en 2009 a montré l'incapacité, pratique et conceptuelle  du CI, de mettre au point un moyen de concrétiser le "processus du FSM" le long d'une proclamée "année mondiale de l'action 2010" avec une succession de 10 à 20 forums sociaux. événements. Cela aurait pu être fait, par exemple, via un site Web commun rassemblant des propositions d'action (le mot initiative n'apparaissait pas encore à cette occasion) et des informations produites par les participants au forum. L'énergie et la capacité n'étaient tout simplement pas là.

Il y avait aussi des tensions, mais sans discussion collective mature autour de la notion de communication dans le forum et depuis le forum. Rétrospectivement, les options sous-jacentes pourraient être résumées comme suit: 1 / développer une équipe de communicateurs formés professionnellement 2 /, stimuler le réseau de médias alternatifs en tant que communicateurs 3 / s'efforcer d'inciter les organisations participantes à gérer de manière décentralisée la «communication du forum», sur la base d'une compréhension méthodologique claire et commune véhiculée par un récit développé dans une communauté facilitant le FSM

10 ans de sous-activité méthodologique 2010 2018

2010 à aujourd'hui a été une décennie perdue pour la méthodologie du processus du FSM.  Après le chaos logistique de Dakar 2011, montrant l'incapacité du CI à détecter les problèmes logistiques et à aider le comité de facilitation, et après la faible participation au CI de  Dhaka 2011 (la premièr CI en Asie après Mumbai 2004), les commissions du CI ont été arrêtées.

La commission de méthodologie s'est arrêtée au début de 2012 et aucune énergie collective  n'a été sérieusement consacrée à penser la méthodologie plus loin que le «compromis de Copenhague 2008». .

Des tentatives visant à développer une méthodologie pour le moment final de l'événement FSM, une question non résolue depuis 2001, ont été formulées en 2013 2015 2016 2018 mais ont été affaiblies par d'autres priorités (Journée de la Palestine, Tunisienne) ou par une vision pas assez affirmée (à Montréal) ou par la présence d'autres visions. (assembleisme à Salvador)

De plus, collectivement, la réflexion du CI FSM  a laissé inexplorée, sur le plan méthodologique, les notions de «participation en ligne» et «utilisation des réseaux sociaux», qui sont essentielles pour la qualité et la montée en puissance du processus.

À partir de 2015, il y a eu des niveaux de neutralisation entre:

  • 1 / Tentations  de transformer le CI en un groupe de porte-parole du FSM et de développer l«assembleisme», proposant ensuite de réviser la Charte du FSM (article 6 en particulier).
  • 2 / Une simple résistance à ces tentatives ou tentations, et de maintenir l’espace horizontal
  • 3 / Résistance plus tentative de: a /: développer de nouveaux domaines de méthodologie autour de la «méthodologie des initiatives» b / l’utilisation précoce de «réseaux sociaux interactifs» dans le cadre d’un événement du processus du FSM. c / évoluer vers une communauté facilitante

Le manque accumulé de discussion méthodologique et la neutralisation des efforts a pour prix de:

  • 1 / Proposer aux participants une vision de l'événement du FSM quelque peu routinière, sans nouveautés «fondamentales» consensuelles (comme l’introduction d’une méthodologie des initiatives pourrait l' être) et
  • 2 / Donner l'image d'un processus statique avec des «conseillers» vieillissants auto-référencés dans des discussions byzantines.

Les conséquences de la crise de 2008 sur le plan politique et financier pour les ONG et les mouvements sociaux ont également été préjudiciables. Obtenir des fonds pour organiser des réunions de travail

Les analyses des facteurs de disparition progressive des processus de forum sociaux continentaux (Européen 2010, de las Americas 2010, USA 2015) n'a pas été partagée dans le débat méthodologique.

La vision méthodologique collective du CI ​​est restée «fondamentalement» limitée au grand événement du FSM, et avec une impulsion systématique à recourir à un «secrétariat» pour tout ce qui va au-delà des discussions en plénière du CI ​​- Voir discussion de Porto Alegre en 2017 sur la proposition "dynamique du CI", et Discussion intéressante à Bogota en 2019 sur le niveau d'engagement des entités membres du CI

globe-logo.png

FW10 Relations entre formats et contenus et intentions politiques des facilitateurs

dans un événement-processus WSF

La valorisation de la méthodologie dans le processus du FSM est minimisée par l'affirmation de certains facilitateurs selon laquelle «la politique (ce qui signifie l'intention politique des facilitateurs d'événements du FSM?) Devrait déterminer la méthodologie (événement du processus du FSM) et non l'inverse» .

Cela signifie-t-il que les intentions politiques des facilitateurs d'une manifestation donnée du FSM doivent déterminer les formats de participation?  

Voici trois questions sous-jacentes qui commentent cette déclaration

1 / Jusqu'à quel point les facilitateurs sont-ils légitimes / capables d'imposer une "colorisation" de leur événement du FSM au-delà du positionnement de la charte du FSM?
Les objectifs des facilitateurs en tant que tels concernent la qualité et la pertinence du processus événementiel du FSM, tels que les perçoivent les participants dans leur diversité, tant au niveau de l'éducation populaire que des aspects politiques.

Les canaux par lesquels les animateurs peuvent «colorier avec du contenu» l’événement FSM multi-thématique à l’échelle mondiale. sont relativement modestes:

  • un message d' invitation, qui doit être approuvé par le comité de facilitation, en coresponsabilité avec  le C et le choix d'un "slogan" généralement générique. Les deux peuvent rester sur le périmètre de la charte et mentionner des objectifs plus spécifiques comme étant  ceux de certains participants.
  • b / formulation de 10 à 30 thématiques destinées à couvrir toutes les thématiques
  • c / sensibilisation auprès de certains participants actifs qui contribueront activement leur contenu dans l'espace ouvert du FSM, mais sans domination
  • d / agir en tant que participants

2 / Est-ce que l'ensemble des formats de participation définis et mis en œuvre par les facilitateurs pour le processus-événement du FSM dépendra beaucoup du contenu projeté par les facilitateurs qui souhaitent animer le processus?  

Ou plutôt que cet ensemble est assez générique dans les forums sociaux, dans le cadre d'une accumulation historique qui évolue lentement, basée sur l'expérience et la cohérence avec les dimensions de la charte de principes

3 / Se pourrait-il que les formats de participation génériques «contraignent» la production auto-organisée des contenus politiques par les participants au forum?  

ces formats expriment/reflètent plutôt de manière assez significative plusieurs dimensions du processus du FSM, telles que l'horizontalité et la diversité, et laissent aux participants l'autonomie et la responsabilité de la production des contenus.

Dans le cadre du processus du FSM et des valeurs promues dans la charte de principes, on peut affirmer que les déclarations de contenu et les coalitions construites ci-dessous sont largement INDÉPENDANTES des formats de participation,

Ces formats reflètent plutôt l'autonomie et la responsabilisation des participants, stimulent l'intercommunication horizontale et la volonté d'articulation entre les participants, ce qui constitue la "promesse" principale du forum. Ils ne spécifient pas le contenu qui sera produit avec ces formats.

Ils jouent également un rôle éducatif en stimulant les comportements et les pratiques tels que: participation précoce pour muûrir des contenus et alliances,  inclusion en ligne de plus de participants, auto-documentation, diffusion de la communication à partir du forum et à propos de celui-ci, planification d’actions publiques lorsqu’on parle d’initiatives

Discussion «en arrière-plan» sur la relation entre les formats de participation et les contenus produits dans l'espace forum

Il est important d’échanger entre facilitateurs / participants sur la manière dont les différentes «formes de participation au processus / événement» doivent stimuler, permettre et ne pas limiter le contenu sur lequel ces participants souhaitent communiquer avec les autres participants du forum.

Ces formats sont définis par les facilitateurs, avec discussions et expériences, en relation avec la Charte des principes du FSM. Ces formats sont utilisés de manière autonome et avec plus ou moins de créativité et de détermination par les participants en fonction de leurs propres objectifs de participation au forum et de leur culture d'organisation

Il y a une lente «accumulation» d'expérience collective de près de 20 ans, dont le CI-FSM est censé s'occuper

On peut faire valoir que, dans divers contextes, la diversité des attentes des organisations facilitatrices vis-à-vis du forum événementiel peut être compatible avec l'utilisation du même "ensemble de formats de participation", évoluant lentement, par essais et erreurs, dans la trajectoire de développement du processus du FSM.

Conséquence pratique

Dans ce cas, basé sur l'expérience de la facilitation accumulée, il n'y a aucune raison valable pour que  D ABORD parler "entre facilitateurs", de "contenu du forum" et SEULEMENT ENSUITE, définir un macro-programmation et l'ensemble des formats de participation proposés aux participants.

Les facilitateurs du processus du FSM ont, en tant que facilitateurs, un impact limité sur le contenu du forum, qui est déterminé en premier lieu par les «présence» des participants;et non par les facilitateurs.

En d'autres termes, l '«accumulation de la méthodologie du FSM» est largement pertinente quel que soit le contexte local et les attentes / objectifs des facilitateurs dans l'édition d'un événement du processus du FSM.

Il n'y a pas de "début à partir de zéro" dans chaque événement-processus WSF. Le modèle formel d'un événement de processus est assez stable, car il concerne les valeurs d'horizontalité, de diversité, d'autonomisation, d'auto-organisation, plus que  les contenus, etc. Les formats et séquences sont cohérents avec les valeurs et les règles d'une expérience déjà longue, qui peut être complétée, mais ne peut être ignorée.

La conséquence de cela est que les facilitateurs peuvent se concentrer sur la communication et la stimulation du processus en vue de l'événement, en décrivant les formats et les macro-plannings à travers lesquels les communications entre les participants auront lieu, sur des sujets et des contenus dans des activités et des initiatives auto-organisées ou auto-promues par eux. .

Remarque: si nous prenons l'exemple du FSM18, qui était censé être une rénovation du forum: les formats utilisés sont finalement les "classiques", et les discussions / tensions au sein du CI se sont concentrées sur les distorsions du format. d'assemblées et d'égalité de visibilité entre ceux-ci et sur le format du dernier moment du forum, ou la visibilité de ses résultats, un sujet qui figurait déjà dans la liste des tâches du FSM-CI depuis Belem 2009.


Quelles peuvent alors être les options du facilitateur?

Dans le cadre de l'accumulation du FSM dans la perspective de l'espace forum, il existe de nombreuses options parmi lesquelles:

  • 1 / Aller chercher des groupes et des présences spécifiques, car cette présence spécifique stimulera des contenus spécifiques. L'influence la plus importante sur le contenu que les animateurs peuvent avoir est probablement liée à cette recherche ciblée de participantes
  • 2 / Rechercher une qualité éducative et politique: viser à contribuer / stimuler la qualité de la préparation et de l’intercommunication dans les activités,
  • 3 / Donner ou pas une priorité aux assemblées dans la  programmation. Il est courant que certains facilitateurs préconisent, au début du processus de préparation, de donner une grande priorité dans la programmation macro aux assemblées d’articulation, dans l’espoir de stimuler la production de résultats politiques.
    • Il convient de rappeler que mécaniquement, lors d’un événement limité dans le temps à quelques jours, cette hiérarchisation se fait au détriment du temps consacré à des activités de plus petite taille, plus participatives et du type d’éducation populaire.
    • Équilibrer le temps des petites activités et le temps des activités d'articulation. (assemblées, agora des futurs), en prenant comme critère de maintenir une diversité d’options pour les participants. Maintenir le caractère d'espace ouvert, accueillant pour diverses motivations ou désirs de participation.
    • Les deux types d'activités sont importants, l'autonomisation individuelle des participants et des petites organisations. Des discussions interactives approfondies sont menées dans le cadre d'activités d'éducation populaire. Ces intercommunications préparent et alimentent des activités que leurs promoteurs considèrent comme plus ambitieuses sur les plans numérique et politique.
  • 4 / Stimuler la créativité décentralisée sous la forme d'activités. Réfléchir sur «le nombre de participants et le caractère participatif» (dans une assemblée, une seule personne parle à la fois, alors que lorsqu'il existe des groupes parallèles ou d'autres dispositifs, davantage de personnes interagissent). Réfléchir également à la stimulation des articulations entre l'expression culturelle ou artistique et l'intercommunication (l'intention du groupe mondial de créativité sociale à Montréal 2016 n'a pas produit de résultats significatifs)
  • 5 / Inclure les participants distants. Développer la pratique de masse de la participation à distance (dans les activités locales insérées dans la dynamique d'extension ou dans les activités organisées dans le cadre de «grands» événements)
  • 6 / Inclure les participants locaux du soir: exemple Grandes conférences pédagogiques médiatiques en nombre limité, la nuit à Montréal pour les personnes quittant le travail et ne participant pas au forum dans la journée

globe-logo.png

FW11 Exemple de neutralisation autour de ce qui aurait pu être des efforts compatibles:

Prenons l'exemple de 2018. Autour du FSM 2018, trois «projets» méthodologiques et politiques étaient présents sur la table du CI

  • 1 / Démarrer une "assemblée de luttes" permanente, avec une session initiale dans l'événement FSM 2018 (a priori une assemblée auto-organisée)
  • 2 / Promouvoir, comme point culminant de l'événement, une "Assemblée mondiale du mouvement des personnes et des territoires en résistance", et inviter les participants à y présenter des "propositions d'incidence post-événement"
  • 3 / Proposer l’introduction d’initiatives en tant que format de participation, distinct de «activités», et utiliser ce format au dernier moment de la manifestation dans une «agora de futurs», en produisant un «calendrier de futurs» conformément à l’article 6 et 7 de la charte (voir le groupe de travail initiatives et agora et (FW3)
  • 4 / juste garder le forum comme un espace sans autre "projet"

Les alliances entre les membres du CI promouvant ou s’opposant à ces différents projets étaient variées.

Les promoteurs de l’Agora (option 3) ont indiqué qu’ils n’avaient rien contre le projet 1 tant qu’il était présenté comme une activité «auto-organisée» et ne prétendait pas être soutenu par le CI,
Ils ont critiqué le projet 2 en tant qu '«assembléiste», c'est-à-dire promouvoir indûment une activité spécifique auto-organisée et faussant l'espace du FSM.

Ceux qui ont soutenu le projet 2 se sont alliés à ceux qui ont soutenu le projet 1. Ensemble, ils n’ont pas confirmé aux partisans des options 3 ou 4 qu’il s’agissait d’une assemblée auto-organisée qui n’avait aucun rôle important dans la méthodologie du FSF 2018, ce qui créait un climat tendu. Ils ont accepté l'idée d'une agora finale mais se sont déclarés indifférents à implémenter / promouvoir la notion d'initiative dans la méthodologie de l'événement. L'absence de cette notion sur le site Web et dans la communication a également généré un manque d'appropriation  de l'agora - qui a été présentée comme un moment symbolique et non valorisée en tant que porteur horizontal final du contenu politique du FSM.

Ceux qui s’opposaient à la distorsion 1 ou 2, c’est-à-dire l’option 4 n’ont pas nécessairement apporté un soutien pratique à l’option 3.

Au final, le résultat fut un niveau de neutralisation assez elevé

Une assemblée 1 + 2 décevant en taille et en contenu pour ses propres promoteurs (il existe un historique d'expérience d'assemblées dans le FSM pour «mesurer» cette assemblée par rapport à d'autres antérieures). Notant que l’Agora option 3 envisagée comme moment ultime n’avait aucun moyen d’influencer d’une manière ou d’une autre la qualité de cette assemblée. Peut-être un manque de communication opérationnelle entre les facilitateurs 1 et 2 a-t-il contribué à la mise en œuvre frustrante de cette assemblée avec trop d'attentes sur elle. Les avoir séparés aurait peut être  été mieux

Une agora des futurs  modeste option 3 a eu lieu un jour où de nombreux participants brésiliens étaient partis et sans participation populaire du Brésil, car ils considéraient qu'il ne restait plus rien d'important le dernier jour de programmation. Il n'y avait pas eu de communication forte à propos de l'agora et les principaux participants,étaient les participants internationaux  présents à Salvador et les membres du CI. Comme il s’agissait de la première implémentation d’un nouveau concept de résolution du problème de la fin du forum posé depuis 2001, c'est toutefois encourageant ( voir article ).  La non inclusion de la forme ’initiative dans la méthodologie de l’événement du FSM a également contribué à maintenir modeste  l'idée d' agora

Au lieu de cette "neutralisation floue", une session de lancement claire "d'assemblée de luttes" auto-organisée aurait pu avoir lieu et une agora plus dynamique aurait pu être préparée avec plus de force par plus de gens, car ces deux projets n'étaient pas contradictoires. Il est à noter que dans la discussion méthodologique qui a pu avoir lieu dans des conditions quelque peu précaires à la demande des auteurs de l'option 3 (et qui était la première occasion d'une véritable discussion méthodologique depuis longtemps dans le CI), le sujet 1 a été aussi  placé à l'ordre du jour.
Également avant de pouvoir clarifier que l'option 1 était une proposition d'assemblée auto-organisée et que l'option 3 était une proposition visant à résoudre le problème du "moment ultime de l'événement" commun, la discussion a été interrompue ( voir la discussion ).

globe-logo.png

FW12 Vue formelle sur le FSM prenant forme grâce à des contributions pratiques à la facilitation

La participation pratique lors d'événements successifs sur divers aspects liés au noyau dialogique / méthodologique du processus de forum, en essayant d'améliorer sa qualité et sa possibilité de se développer, a permis d'affiner progressivement les points de vue et les concepts exposés ci-dessus. Voici les points d'observation / praxis successifs

  • Stimulation de l'auto-documentation des activités (FSE 2003),
  • Collection de «propositions d’action de transformation» dans le cadre d’activités auto-organisées (FSM 2005-6),
  • En pensant à un site Web du processus FSM, co-rédaction d'une version des «principes directeurs pour l'organisation d'un événement du FSM» (2005-2008-2011),
  • Accueil des activités «locales» pour ceux qui n'ont pas pu venir au forum (FSM 2009),
  • Stimuler l'ouverture autogérée des activités à la participation en ligne (FSM 2011 -2015),
  • Se concentrer sur les articles 6 et 7 de la charte et sur la manière de les appliquer lors du moment final d'un événement (FSM 2013-2018),
  • Faciliter la «dynamique d'extension» en tant que manifestation du processus du FSM pour les participants entre les événements (2016-2018),
  • Utilisation de groupes interactifs dans les réseaux sociaux en tant qu'outil pour la couche d'intercommunication du processus-événement (FSMM 2018 FSM 2020)
  • Formaliser une méthodologie d'initiatives (FSM 2015-2019 - FOSPA 2017 FSMM 2018)

Ce flux continu d'expériences pratiques dans le contexte réel des événements de forums sociaux a également permis de forger une vision réconfortante du potentiel du forum en tant que processus multi-échelle et contre hégémonique.

globe-logo.png

Contributions antérieures sur la formalisation et l'avenir du FSM