• malietfsm act468 accompagnement forum migration jeunes filles rurales

last modified April 13 by facilitfsm

fsm2018.org partout-et-a-montreal-EN.jpg fsm2016.org     WSF calendar FSM       openfsm logo OpenFSM.net   

 PRESENTATION>  Invitation Extension-1 page   EN - ES - FR 

 CHRONOLOGY > ACTIVITIES |   GEOGRAPHY >  ACTIVITIES    

Groupe Facebook participants francophone dans la dynamique   

@Mali & FSM @ 


 logo-extension-fsm-vert-local.png

Forum migration des jeunes filles rurales 13 avril act468 Bamako 

QUI? ADDAD 

Avec le placement d'une activité d'accompagnement  en ligne de cet atelier dans la dynamique d'extension dynex1FSM, ADDAD MALI  s'affirme comme "instance participante" dans le processus du forum social mondial, tels que décrits par la charte du forum social mondial  

echanges en ligne autour de cette activité  

Association pour la Défense des Droits des Aide-ménagères et Domestiques - ADDAD
Niamakoro,rue : 173,  porte : 146, BP E1897- Bamako, Mali              
Tel: 00223/66.80.90.50. 20 72 42 54
Email:  addadmali  chez gmail.com - Site:  http://addad-mali.blogspot.com

www.facebook.com/pages/addad/30253346

 

L’ADDAD (association de défense des droits des aides Ménagères et domestiques) Mali, Burkina, Côte d’Ivoire, Benin, Togo  lancent du deuxième Forum sous régional les 12 et 13 Avril 2018 à la Cité des Enfants à Bamako au Mali avec comme thème : « la migration des jeunes filles rurales et les instruments juridiques et réglementaires » il coïncidera au quatrième forum national de l’addad du Mali.
Les aide-ménagères et domestiques constituent la majorité des filles migrantes ou en mobilité selon les termes. Celles-ci quittent en général le rural pour les villes dans l’espoir de solutionner les problèmes de la base qui sont entre-autre le manque de moyens financiers dû au non sécurisation et la mauvaise gestion  des ressources naturelles, aux conflits, aux guerres, àla mauvaise saison, aux mariages forcés...  Malgré leur rôle inévitable dans la cohésion et le fonctionnement quotidien des familles, les aide-ménagères sont exploitées, violentées, maltraitées, insultées par qui le veut sans soutien ni assistance. Malgré d’énormes efforts déployés par les ONG et Association de protection des droit humains, malgré l’existence des textes régissant la protection de cette catégorie sociale en tant qu’enfant, jeune fille, femme et travailleuse, cette situation déplorable continue d’être comme si c’était naturel lié à notre culture.  
Suite à ces injustices incessantes, les aide-ménagères ont pris conscience en 2012 qu’il fallait faire entendre leur voix, se défendre et agir, en créant leur propre association dénommée Association pour la Défense des Droits des Aide-ménagères et Domestiques(ADDAD) au Mali puis au Burkina Faso au Togo, au Benin et en Côte d’ivoire.

De ce fait, outre de faire respecter leurs droits avec l’établissement de contrats et de soutien aux filles en difficulté, les aides ménagères de l’ADDAD organisent des activités de sensibilisation, de formation et de plaidoyer dont un premier forum sous-régional qui s’est déroulé  en avril l’année dernière  à Ouagadougou des foras pour les meilleures conditions de vie et de travail.