• gtiandwsf farewelltowsf discussion input6 fr

last modified February 3 by facilitfsm

DIBCO1: A propos de la discussion GTI sur le FSM  |   SurDIBCO1   | Disc2020FR 

 apports                         | @I0- @I1 - @I2 - @I3 - @I4 - @I5 - @I6 - @I7 - @I8 - @I9 - @I10 - @I11 - @I12 - @I13 - @I14 - @I15- - @I16  

Commenté par   :                                                                            
Commentant sur  
Chronoliste des apports commentaires         
dibco1-logo-FR-90-petit.png  Input 6  EN - ES - FR   


> Faites une entrée de commentaire voir cette entrée dans GTI Discussion (en anglais)

entrée n ° 6 / entrée de Gina    Retrouver le mondial dans diverses stratégies

REGARDER EN ARRIÈRE
 
La signification historique du FSM est indéniable. À une époque où les mouvements altermondialistes étaient à leur apogée, le changement de priorité de la confrontation à la mise en place d'institutions de résistance alternative a inspiré le grand enthousiasme qui a conduit à la participation massive aux Forums.

La tension entre l'idée de forum en tant qu'espace ouvert et l'idée de forum en tant qu'organe capable de prendre des positions politiques remonte à ses débuts. @1 Cependant, le FSM n'a jamais été un espace ouvert juste pour accueillir des conversations. Ce fut un espace de rencontre, de stratégie collective et de connexion de différents univers. La résistance à le transformer en un espace plus organique pour prendre des positions fermes face aux grandes crises mondiales était due, pour beaucoup, à ce que Savio considère comme le déficit démocratique du Forum. @2 C'est justement à cause de ce déficit que faire des déclarations politiques a été considéré par beaucoup comme téméraire. @3 Qui décide? Comment choisit-on? Comment éviter les déclarations favorables à la défense de régimes dictatoriaux tels que celui du Nicaragua ou de situations de faiblesse démocratique telles que le Venezuela? Qu'est-ce qui garantit que le soutien ne soit pas orienté vers les fondamentalismes de la gauche, dans le langage de la confrontation et de la guerre et non de la démocratie?

@4 Ces questions se posent parce que le FSM ne pouvait pas imiter le modus operandi traditionnel des partis de gauche, avec tous les vices patriarcaux et coloniaux qui les accompagnent. Sans être contre les partis politiques, dont je reconnais l’importance et la nécessité, et dont la participation au FSM de membres individuels est acquise depuis le début, @5 cette acceptation des partis en tant qu’institutions n’est pas possible tant que les partis résistent à leur propre démocratisation. .

Ce déficit démocratique ne signifiait pas qu'il n'y avait aucune déclaration. Cependant, les premiers efforts visant à parler d'une seule voix mondiale se sont affaiblis. @6 Par exemple, au cours de ces 19 années, il n'a pas été possible d'accroître la présence de mouvements et d'institutions situés loin des lieux des forums successifs. Ceci est le résultat de divers facteurs, allant des coûts économiques des voyages à une moindre importance accordée au caractère internationaliste des luttes jusqu'à la difficulté d'intégrer de nouvelles voix et de nouveaux mouvements.

À LA CROISÉE DES CHEMINS

Il est clair que le FSM n’est plus ce qu’il était. Il y a de nouveaux mouvements au niveau local-territorial et / ou régional et interrégional, luttant souvent pour les droits de l'homme et contre l'extractivisme et l'accaparement des terres. Les mouvements participant aux forums ont de nouvelles exigences et font face à de nouveaux défis, tels que le changement climatique et la montée des fondamentalismes et des conservatismes dans le monde, en particulier en Amérique latine, après la grande «vague» progressive (qui elle-même n'était pas exempte d'extractivisme, d'homophobie ou de misogynie).

La croissance de la droite fondamentaliste exige à la fois une résistance et une défense des acquis du passé. @7 Elle requiert également un examen approfondi des "styles" politiques et économiques des gouvernements progressistes, dont le déficit démocratique est également évident, du moins en Amérique latine.

Ce n'est pas que le pluralisme radical ait empêché l'unité du mouvement  @8. Un tel pluralisme, reconnu et légitimé, est la seule chose qui puisse favoriser une unité de lutte. Et, bien qu'il existe un pluralisme évident et enrichissant dans la myriade de mouvements (écologistes, féministes, ethniques, raciaux, LGBTQ) confrontés au capitalisme indompté actuel, allié au patriarcat et au colonialisme, @9 ce pluralisme et les complexités de la domination hégémonique ne sont pas  hypothèses partagées à travers les différents mouvements. Face à la crise paradigmatique, épistémique et civilisationnelle @10, seule une vision intersectionnelle de la diversité peut ouvrir un horizon à plus long terme dans la lutte pour le changement.

Par conséquent, le problème important n’est pas l’unité elle-même, mais la possibilité d’exprimer la diversité des stratégies de confrontation avec les puissances écologique, patriarcale, capitaliste et raciste qui sont impliquées dans tous les problèmes majeurs auxquels la planète entière est confrontée aujourd’hui. @12 À ce carrefour, il est urgent de reconnaître que, compte tenu des progrès désespérément nécessaires, seul un examen critique de nos pratiques politiques peut révéler de quelle manière nous devons changer nos mouvements et nos institutions.

L’Assemblée des mouvements sociaux est un excellent exemple d’une avancée importante. Elle a été créée comme un espace de prise de décision où des milliers de membres de la communauté de centaines de pays pourraient se réunir pour prendre des décisions de mouvement. Cependant, les vieux vices de la gauche existante ont empêché une plus grande inclusion. @13 En conséquence, plusieurs autres mouvements organisèrent leurs propres assemblées parallèles: femmes, autochtones, amazoniennes, écologistes, droits de l'homme, etc. Les assemblées de femmes furent enrichies par l'exploration de formes. des liens globaux autour des luttes des femmes, anticapitalistes, anti-patriarcales et anti-coloniales. »@14 Néanmoins, les tensions colonialistes, également présentes dans le FSM et dans les mouvements de femmes, ont été manifestes plus d'une fois, en particulier entre Sahraouis et Marocains. dans les forums du Sénégal et de la Tunisie.


REGARDER VERS L'AVANT

@15 Le FSM n'a pas conservé sa forme d'origine car les contextes et les conditions des mouvements, y compris les institutions démocratiques auxquelles ils sont confrontés, ont changé. @16 Cependant, les nouveaux forums thématiques et régionaux peuvent avoir un impact encore plus grand. Nous avons assisté à de puissants forums thématiques sur des questions telles que la migration et la transformation économique (couvrant une gamme de questions allant de l’économie féministe au commerce équitable en passant par l’économie sociale et solidaire), ainsi que des forums régionaux tels que le Forum panamazonien (FOSPA).

Cependant, ces forums révèlent également dans certains cas la faiblesse d’une tell culture politique démocratique et diverse en tant que fondement d’une action collective. Le Forum panamazonien est un cas important: il a pu rester relativement réussi tout au long de ces années avec son propre agenda dynamique et plus large. Lors de la dernière édition du FOSPA, les problèmes des femmes autochtones ont clairement infusé l’ensemble de l’événement. La campagne «Mon corps, mon territoire» a été lancée avec la création d'un tribunal chargé d'examiner les conséquences de la violence corporelle contre les femmes autochtones dans différents pays. @16 Malgré son importance, deux ans après, l'équipe de coordination actuelle semble ne pas vouloir continuer dans ce chemin.

Ce qui  s'est affaibli, pour le moment, c’est la nature globale de ces luttes.

Ces luttes se situent dans des espaces plus régionaux et interrégionaux, plus locaux, plus territoriaux. Nous devons concevoir des stratégies de reconnaissance et de dialogue à travers différentes perspectives. @17 Dans ce processus, la théorie de la "traduction" de Boaventura de Sousa Santos est sans aucun doute une stratégie utile pour créer des liens dans la pluralité (voir http://www.boaventuradesousasantos.pt/media/Epistemologies%20of%20the%20south%20and%20the%20future_Poscolonialitalia_2016.pdf ). Par exemple, à ce stade, les femmes ne luttent pas seulement pour la justice de genre, mais également pour un agenda qui, du point de vue des femmes, intègre les perspectives écologiques, les droits humains, la justice économique, la justice sexuelle, la reconnaissance des autres perspectives et visions du monde, etc. C’est une lutte commune contre l’alliance perverse entre capitalisme, patriarcat et colonialisme.

Enfin, le Conseil international du FSM est une dimension du forum qui nécessite un regard critique radical, comme beaucoup l'ont souligné @18. Lorsque le CI a été créé parmi les mouvements et les institutions existants lors du premier forum, la possibilité d'inclure d'autres membres a été laissée de coté @19 Il y a eu plusieurs tentatives pour changer cela: incorporer les organisateurs des forums thématiques et territoriaux; élargir la présence de mouvements nouveaux ou plus visibles qui n'étaient pas clairement intégrés au début, et qui correspondaient également aux nouveaux problèmes et à la dynamique qui se produisaient dans les différentes régions. Il ne faut pas ignorer les efforts considérables déployés par de nombreuses personnes pour renforcer le dynamisme démocratique du CI, éliminer les personnes absentes, élargir son contenu, etc. Cependant, 19 ans plus tard, nous avons presque le même CI que nous avions au début.

Si le FSM se poursuit, avec de nouvelles modalités - plus régionales que globales (avec des expressions thématiques et géopolitiques) -, le CI doit changer. L’inertie qui entrave son évolution doit être surmontée, ce qui en fera certainement un point à l’ordre du jour de la prochaine réunion du CI.

Le prochain FSM, déjà en préparation, aura lieu au Mexique. Il bénéficie du soutien des pays nordiques et d'une équipe active qui vise à intégrer davantage de mouvements. @20 Je pense cependant que ce sera le plus limité des récents forums. Néanmoins, il aura sans aucun doute l'importante participation des mouvements de migrants, des mouvements indigènes, des écologistes, des féministes, des paysans, des syndicats, etc. Commençons à imaginer comment relier d'autres dimensions locales, régionales et mondiales et comment se connecter à d'autres initiatives mondiales dans le monde. années à venir.
 
Pour recréer l'avenir, il faut récupérer et surmonter si nécessaire les leçons des expériences passées. @21 Nous devons ouvrir une réflexion complexe, dans une réalité changeante et dans une crise paradigmatique, pour pouvoir récupérer ce que le FSM peut continuer à donner, à la fois lui-même et de concert avec d'autres initiatives, comme l'exigent les nouvelles dynamiques et réalités. Notre défi et notre responsabilité sont de poursuivre des stratégies pour le faire.

Gina Vargas