• gtiandwsf farewelltowsf discussion input7a fr

last modified November 14, 2019 by facilitfsm

DIBCO1: A propos de la discussion GTI sur le FSM  |   SurDIBCO1

 apports                         | @I0- @I1 - @I2 - @I3 - @I4 - @I5 - @I6 - @I7 - @I8 - @I9 - @I10 - @I11 - @I12 - @I13 - @I14 - @I15- - @I16  

Commenté par   :                                                                            
Commentant sur  
Chronoliste des apports commentaires         
dibco1-logo-FR-90-petit.png Input 7  EN - ES - FR     ----------     >>> Input 7a  EN - ES - FR (version finale) 

                                                                                                                                                >>>  Input FW7b  EN - ES - FR   (FW text)


> Faire un apport-commentaire  sur cet apport 7a      see this input in GTI website  Farewell to What? Redefining the Process

Adieu à quoi? Redéfinir le processus    Une contribution au Forum GTI: Adieu au FSM?  apport 7a  Pierre George


@1 Ceux qui sont prêts à sonner le glas du FSM n'ont pas clairement exprimé ce qu'est le FSM à quoi ils disent adieu. Dans le même temps, ceux d'entre nous qui cherchent à développer davantage le FSM en tant que processus doivent être plus clairs quant à la communication de ce que le FSM est censé être, et quelles sont nos voies collectives pour aller de l'avant en tant que participants au processus du FSM et en tant que facilitateurs du processus.

Au cours des vingt années écoulées depuis le lancement du FSM à Porto Alegre, l'hégémonie néolibérale a persisté et les forces politiques qui le maintiennent ont ajouté des valeurs plus sombres aux passions tristes de la concurrence, de la cupidité, de l'envie et du consumérisme. Le processus du FSM a été visible à travers des événements significatifs, mais ne s'est pas développé à une échelle contre-hégémonique, ni à un format stable de «contre-Davos».

@2 Des propositions ont été faites pour rassembler des forces de transformation, telles que Peoples Global Action (fondée en 1996), l’Assemblée des peuples internationale (fondée en 2019) et plusieurs autres efforts visant à favoriser la collaboration entre les activistes de la justice climatique et de l’après-développement. Cependant, il n'y a pas de proposition de "processus" contre-hégémonique multi-thématique décentralisé, horizontal et multi-echelle comparable au FSM en vue (l'accent mis sur le  mot "processus" plutôt que sur le mot "mouvement"  est clé).

@3 Le FSM, innovant dans son format d'espace ouvert facilité, reste une proposition valable pour une auto-organisation horizontale massive. Il est basé sur des «activités dialogiques» volontaires entre des organisations de la société civile participantes autonomes, axées sur l'éducation populaire et des initiatives de transformation (luttes, campagnes, projets), organisées dans un espace ouvert commun, sans représentation verticale ni leadership sur les contenus politiques qui y sont produits. L’innovation réside dans l’horizontalisme radical d’un processus soutenu par ses participants, qui repose sur une culture des Lumières décolonisée, qui valorise le dialogue et la raison et qui habilite/potentialise ses participants. Dans ce processus, les facilitateurs assument la responsabilité des formats de participation, mais ne revendiquent pas de leadership sur les contenus politiques.

Regarder en arrière

@4 Il y a eu une attention insuffisante accordée au développement et à la formalisation de la méthodologie du processus d'espace ouvert du FSM, basée sur des connaissances partagées à travers la pratique et un vocabulaire spécifique. Pour beaucoup de personnes impliquées dans le FSM, l'idée d'un «événement du FSM» est plus claire que celle d'un «processus du FSM», qui est resté beaucoup plus floue. En fait, un examen plus formel du processus du FSM est une étape nécessaire pour que ce processus atteigne un statut contre-hégémonique. L'autre étape consiste à pouvoir communiquer le processus à un plus grand nombre de personnes, par exemple via Internet.

@5 L'idée du FSM a eu un bon départ, soutenue par un financement important. Cependant, la disparition de nombreux événements de processus de forum social, aux niveaux régional, thématique et local, a été due en grande partie au fait que nombre de leurs «facilitateurs» n’ont pas compris ou pas voulu comprendre les implications pratiques de la facilitation d’un format d’espace horizontal, ouvert et dialogique, telles que définies dans la charte du FSM. Ce diagnostic aurait dû susciter des efforts méthodologiques. La réflexion collective sur la méthodologie a plutôt fait défaut depuis 2011, lorsque le Conseil international, ce qui est le plus proche d’une "communauté de facilitateurs du FSM", a mis fin à sa commission de la méthodologie, qui était principalement axée sur la méthodologie de l’événement du FSM, et n’avait pas beaucoup exploré les notions de  processus -événement et encore moins celles concernant le processus global du FSM. Les échanges froids de documents ont remplacé les discussions en face a face  ou en ligne, animées et stimulantes, la jeune génération étant virtuellement absente du débat.

Le fait que le FSM existe encore après près de vingt ans témoigne de sa pertinence, mais la transmission de son appropriation de la génération fondatrice, devenue adulte dans l'activisme des années 1960 et 1970,  aux générations suivantes n'est pas garantie. Le processus du FSM étant désormais moins à la mode, les individus et les organisations déterminés à le promouvoir doivent compter principalement sur leurs propres ressources, ce qui nécessite un niveau de motivation supérieur.

@6 L'expérience de la participation à un événement du FSM, construite selon une méthodologie mise au point avant 2010, peut également sembler quelque peu "rance"  aujourd'hui, en conséquence des faibles efforts méthodologiques collectifs développés au cours de la dernière décennie. Ces efforts n'ont pas permis de nouveaux formats de participation destinés à stimuler et à rendre visibles, donc «articulables», des initiatives autonomes et concrètes avec des actions, annoncées par des coalitions spécifiques de participants au FSM, ni de développer des pratiques collectives de participation en ligne pour ceux qui ne peuvent venir à un événement, que ce soit pour des raisons de temps, de visa ou d'argent.

La négligence de la formalisation et de la méthodologie est certainement une des raisons pour expliquer le large fossé entre le potentiel contre-hégémonique du FSM, en tant qu’innovation formelle d'organisation massive, et sa réalité actuelle, qui reste significative. Pour réduire cet écart, un travail de facilitation persévérant d'une communauté de facilitation du FSM actualisée est nécessaire.

Au carrefour

@7 Les facilitateurs de processus du FSM sont en permanence à la croisée des chemins. Ils ont la possibilité de quitter ou de continuer en tant que facilitateurs. Ils ont la possibilité d'impliquer ou non d'autres contributeurs de leurs organisations pour renforcer les capacités d'une communauté de facilitateurs du FSM. Ils ont le choix de résister ou non aux appels ou aux tentations de «superposer une voix sur l'espace ouvert», que ce soit en agissant comme porte-parole, en fixant un agenda politique pour le Forum, en instituant une super-assemblée s'exprimant de manière implicite à l'échelle du forum, ou d'autres moyens.

@8 En partie à cause de la dynamique erratique du Conseil international, créé trop rapidement en 2001 après le succès du premier événement du FSM, il n’existe toujours pas de communauté de facilitation du FSM efficace, et désireuse de guider le développement du processus du FSM tel que prévu par ses initiateurs. En effet, le Conseil a davantage servi de rassemblement de représentants personnels d’entités participant au FSM ayant une importance politique. Contribuer d'une manière ou d'une autre à la facilitation du processus global du FSM, qui n'est pas bien défini, n'était pas une condition requise pour faire partie de ce conseil. L'absence d'un communauté facilitatrice efficace du processus FSM a gêné le travail collectif d'échange d'expériences et d'exploration de plus de formats de participation dans les différentes manifestations du processus général du FSM.

@9 Certains pourraient qualifier la présente proposition de reprendre la formalisation et le développement de la méthodologie du FSM comme inutilement «formaliste» ou comme une tentative de «dépolitiser le forum». «La méthodologie devrait être au service de la politique», pourraient-ils argumenter. Mais que signifie "politiser le forum" et comment cela se fait-il? Et par qui? Les animateurs?

Le format du FSM, en tant qu’innovation dans l’auto-organisation sociale massive, est conçu pour responsabiliser/autonomiser  les organisations de la société civile participantes et les coalitions qu’elles forment, en tant qu’acteurs politiques pertinents dans l’espace ouvert. Il s’agit d’un processus dialogique, accueillant les mouvements, et non d’un mouvement en soi. Le FSM n'a pas vocation à être un sujet politique en soi, même si une telle vision séduit certains facilitateurs et est confortable pour certains participants.

@10 Un processus décentralisé horizontal massif ne peut être soutenu par un leadership vertical, mais par ses participants partageant et s'appropriant une vision commune de ce processus, avec des concepts et un vocabulaire clairs. Développer un «lexique vivant du FSM» pourrait être une priorité pour le travail méthodologique d'une communauté de facilitateurs du FSM.

Regarder vers l'avant

@11 Un "pacte interne a la communauté de facilitation FSM" pourrait être un moyen de travailler ensemble en dépit des divergences sur les orientations relatives à la facilitation du processus du FSM. Une première étape possible serait d’explorer les implications problématiques d’un «scénario de scission»: conservant le processus actuel d’espace ouvert du FSM, tout en créant un mouvement lié au FSM.

@12 Ensuite, un «scénario de cohésion» pourrait être envisagé pour une coopération entre (1) ceux qui cherchent à améliorer la pertinence, la clarté et la qualité des formats de participation au processus du FSM, et (2) ceux qui visent à stimuler la constitution de «coalitions depuis la base, "en utilisant ces formats de participation, pour développer, de manière décentralisée, par la formulation et l'articulation d'initiatives, les contenus politiques dans l'espace forum, et ainsi la signification politique globale du processus du FSM qui en résulte.

Si la proposition d'un tel "pacte interne a la communauté de facilitation du FSM" était bien accueillie par les facilitateurs, certains pourraient créer des espaces de discussion sur la facilitation de l'expérience et de la méthodologie. Un groupe de travail permanent sur la méthodologie pourrait être rétabli, ainsi qu'un deuxième groupe chargé d'actualiser un «calendrier des événements du FSM», donnant une vision concrète de l'ensemble du processus.

@13 Nous pouvons déplorer les années, les énergies et les opportunités perdues dans la facilitation du FSM et, à l'avenir, nous savons qu'il est impossible de rattraper miraculeusement ces dernières. Nous ne pouvons pas nous attendre à des résultats rapides ou faire confiance à des solutions rapides. Cependant, en période de troubles, nous devons être prêts à relever les défis qui nous attendent dans un espace ouvert rénové du FSM.

@14 Une tâche stratégique cruciale est d'inspirer les jeunes générations à venir et à utiliser l'outil et l'espace du processus du FSM. Une campagne de sensibilisation de participant à participant utilisant des réseaux sociaux par affinité dans la perspective du prochain FSM au Mexique pourrait toucher de nombreux jeunes. Cela les inviterait à se joindre à des «groupes d'accueil»  les introduisant dans une diversité d'espaces d'intercommunication thématiques, en les invitant à exprimer leurs objectifs dans le forum et en leur expliquant comment participer. Enracinés dans la réalité du XXIe siècle,  dure et rapidement évolutive, les jeunes participants pourraient alors se sentir plus autonomes dans le processus du FSM, dialoguer avec les legs de militants âgés et utiliser cet outil pour leurs propres objectifs politiques de formation de coalitions.

Alors, au lieu de dire «adieu au FSM», invitons-nous à «retourner au travail» et à mettre en œuvre ce qui peut être préparé et réalisé de manière réaliste, laissant les discussions sur  «ce que cela aurait pu être si…» pour la fin de la journée de facilitation, dans une communauté de facilitation du FSM rénovée. 1

1.Les éléments pour des efforts renouvelés de formalisation sur le processus du FSM préconisés dans ce texte sont présentés dans le document suivant: http://openfsm.net/projects/gti-and-wsf/gtiandwsf-input7-formal-view-wsf-fr et dans d'autres espaces de http://www.openfsm.net